Tout est allé très vite ces derniers jour. Très très vite. Voilà Amaya dans une nouvelle unité de néonatalogie alors que nous nous attendions à rester ici quelques semaines de plus.

Le nouveau modèles de lunettes devaient tranquillement amener Amaya vers l'autonomie respiratoire, en réduisant encore petit à petit le mince filet d'oxygène qui lui est envoyé. Mais elle nous montre encore qu'elle veut que ça aille vite : un jour l'infirmière nous annonce qu'elle a réduit et qu'il ne reste plus qu'un "bulle à bulle" (soit un très mince apport) ce qui déjà nous émeut. Et ce soir là nous la plaçons dans un vrai berceau de maternité : premier pyjama et première gigoteuse. Mais le lendemain nous arrivons dans sa chambre et la découvrons... sans lunettes! on commence à pleurer de joie et l'infirmière nous annonce que c'est un test pour 3 heures, mais que la nouvelle est ailleurs : elle change de service dans l'heure!! Et ma soeur qui arrive d'ici quelques minutes... Du coup Jess était présente pour le déménagement vers la néonatalogie pôle parents-enfant, 3 étages plus haut, a pu filmer le transfert (je l'avais dans les bras, Pépite poussait le berceau) et rester 1h30 auprès de sa nièce. Encore beaucoup d'émotions.

Le pôle parents-enfant : c'est la dernière étape avant la sortie, où le bébé va finir son apprentissage en respiration et en alimentation. Les infirmières sont beaucoup moins présentes (une pour 5 bébés), les parents plus autonomes. A noter que c'est une chambre double, très grande avec une chauffeuse et donc une des deux mamans peut rester la nuit. Nous avons eu beaucoup de mal le premier soir. C'est moins intimiste, plus bruyant, nous avions pas mal de questions et pas grand monde pour y répondre. Ca a été un déchirement comme rarement de laisser Amaya pour la nuit (Pépite n'avait pas mangé et pas d'affaires pour rester). Nous avons eu le véritable sentiment de laisser une partie de nous même dans la chambre quand nous sommes rentrés à la maison.

Nous nous y sommes faits dès le lendemain. Nous avons compris qu'il faudra être plus présents pour s'occuper d'Amaya, lui faire prendre le bain, faire des câlins, l'éveiller et surtout lui apprendre à se nourir. Car comme je l'ai dit dernièrement Amaya n'est pas encore très à l'aise avec l'alimentation. Elle n'arrive pas encore à têter au sein, et ni à finir ses biberons (sauf une fois un biberon entier). On nous rassure : c'est normal à son âge, ça va vite venir, et c'est beaucoup dù à la fatigue. Fatigue liée aux différentes sollicitations et au fait de lui retirer les lunettes par moments (on doit la "débrancher" pour l'amener sur la table à langer quand on la change). Elle entamme un sevrage en oxygène qui commence par des sessions de 3h puis ce sera 6h, puis 12h jusqu'a l'absence totale d'aide respiraoire.

Voilà j'espère avoir tout dit. Nous ne savons pas combien de temps il faudra pour qu'Amaya soit prête à sortir (une semaines? un mois?) mais nous sentons que c'est proche et il faut qu'on s'active pour que l'appartement soit prêt, et que nous soyons équipés. Heureusement notre génération est en pleine parentalité, la famille et les amis ont beaucoup de choses à nous donner, nous sommes donc en train de lister tout ce dont Amaya aura besoin et le récupérons à droite à gauche. D'ailleurs nous cherchons des gens qui pourraient nous conseiller sur les couches lavables...

Comme chaque fois je mets un album dédié à ce post. Je le nomme "dernière étape".

Bises de parents fiers de leur petite!