Je ne sais pas par où commencer tellement cette semaine a été riche en émotions. Je vais essayer de refaire à peu près chronologiquement.

Mercredi Amaya a reçu la visite d'un NIDCAP. Il s'agit d'une personne (généralement un professionnel de la santé et des prémas) qui vient observer le bébé pendant les soins pour faire une sorte de synthèse avec les recommandations pour le bien être de l'enfant. Ce n'est pas clair à expliquer mais en gros ça leur permet de leur côté de faire évoluer la recherche sur le développement des prémas; et de l'autre côté de nous conseiller sur les bon gestes à avoir en fonction de son rythme; pour les parents comme pour les infimières. Il n'est ressorti que du bon, ça confirme que nos infirmières sont très bien, et que notre présence est indispensable, comme on s'en doutait déjà. Du coup j'ai commencé à me renseigner un peu sur internet, j'étais jusque là réticent à l'idée de me documenter et je commence à bien m'y connaître en bébés prémas.

Nous avons enfin vu la pédiatre référente d'Amaya.  Nous étions un peu angoissés, la peur d'apprendre de mauvaises nouvelles mais nous nous sommes blindés le moral avant d'y aller. Eh bien même elle dont c'est le métier d'être pessimiste, même avec ses lacunes relationnelles, elle a réussi à nous rassurer. Evidement il reste beaucoup de chemin mais elle semble dire que tout va plutôt bien, qu'Amaya à une bonne progression dans tous les domaines.

Du coup dès le landemain soir surprise : Amaya a un nouveau système d'assistance respiratoire, beaucoup plus discret. Je le découvre alors qu'on me la place en câlin. On voit son visage, on voit ses cheveux et surtout plus de bruit de souflerie! Grosse émotion et super câlin même si elle était agitée. Elle supporte parfaitement ce système de lunettes et ça semble parti pour durer.

Samedi enchaînement : en attendant de rencontrer ses oncles, je fais ma première toilette (Pépite l'avais déjà fait sans moi) : on la lave avec des compresses mouillées et une goute de savon, on la rince en l'aspergeant d'eau avec une seringue. Cest rigolo. Ensuite l'infirmière nous invite à faire une stimutation oro-faciale : Pépite passe son petit doit sur la joue d'Amaya qui a aussitôt un geste de bouche. On recommence plusieurs fois, on tourne autour de la bouche et on voit qu'elle cherche à têter. Là on lui approche une compresse imbibée d'une goute de lait et elle se met à têter. C'est un super moment, très fort pour nous, et aussi pour l'infirmière qui ne pensait pas qu'elle aurait autant de réflexe aussi tôt. Encore une fois Amaya nous démontre son envie de grandir, de progresser. Puis arrive le moment de faire entrer les 3 tontons en même temps.Et là l'infirmière propose de mettre Amaya et Pépite en câlin. Du coup Romuald, Darius et Samuel  sont les premiers membres de la famille à ne pas la voir au travers du plexi! Direct live et donc grand plaisir pour Pépite, fière de présenter une petite fille forte malgré sa petitesse. D'ailleurs elle pesait 1,120 kilos ce matin.

Je pense qu'on aurait encore plein de petites choses à raconter mais le meilleur est peut être à venir alors nous allons dormir pour continuer cette drôle d'aventure qui nécessite beaucoup d'énergie. Nous puisons de la ressource dans son combat pour la vie, dans son regard au moment de s'endormir, et aussi dans les messages que nous recevons.